L'église vue du nord-ouest (1997)

Armancourt

Notre-Dame * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Beauvais

Inscrit monument historique en 1949

Coordonnées GPS :
49°22' 22" N 2°45' 34" E
Fermer la carte

Armancourt, église Notre-Dame

Notre-Dame est un édifice homogène, reconstruit après la Guerre de Cent Ans et bien représentatif, malgré sa simplicité, de la dernière époque du gothique. Longtemps en très mauvais état, il a été restauré en 1979.

Son plan comprend une nef avec, au sud, un seul bas-côté, un transept débordant et un choeur composé d’une travée droite et d’une abside à cinq pans. Les voûtes d’ogives à profil prismatique – celles du bas-côté ont presque la même hauteur que celles de la nef – viennent se fondre directement dans les supports, de plan ondulé. Il n’y a donc pas de chapiteaux. La clef de voûte de la seconde travée du bas-côté porte la date de 1614, peut-être indice d’un voûtement postérieur.

Homogène avec le reste de la construction, on remarque, au revers de la façade, la tourelle d’escalier qui conduit aux combles. Les fenêtres adoptent différents tracés répartis d’une manière hétérogène : simples lancettes à la façade, à la seconde travée de la nef et à l’abside; à réseau flamboyant à la première travée de la nef et au transept et avec le plein cintre de la Renaissance à la travée droite de l’abside.

A l’extérieur, c’est aussi du style de la Renaissance que se réclament les deux petites niches qui, associées au portail et à la fenêtre qui le surmonte, forment une composition simple mais élégante.

Le mobilier a conservé un très beau maître-autel du 17ème siècle, à colonnes torsadées, qui provient de l’abbaye de Royallieu (2001).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Eléments de construction :

Galerie :

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton d'Estrées-Saint-Denis, arrondissement de Clermont (Oise), Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1832.
  • Emile COËT, Notice historique et statistique sur les communes de l’arrondissement de Compiègne, Compiègne, 1883.
  • Chanoine Eugène MÜLLER, "Courses archéologiques autour de Compiègne", Bulletin de la Société Historique de Compiègne, t. 11, 1904, p. 228.
  • Chanoine Emile MOREL, "Epigraphie du Canton d'Estrées-Saint-Denis", Bulletin de la Société Historique de Compiègne, t. 16, 1914-1920, p. 1-3.
  • Chanoine Emile MOREL, "Epigraphie du Canton d'Estrées-Saint-Denis", Bulletin de la Société Historique de Compiègne, t. 16, 1914-1920, p. 117.
  • A.R. VERBRUGGE, « L’église d’Armancourt », Oise Tourisme, n° 26, 1973, p. 10-12.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Cantons de Compiègne. Vallée de l’Oise et Forêt de Compiègne, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et Office de Tourisme de Compiègne, 2001, in 8° de 36 p., p. 6 (voir texte ci-dessus).
  • Philippe BONNET-LABORDERIE et François CALLAIS, Entre rivières et forêts, la communauté compiégnoise, Groupe d'Etudes des Monuments et Oeuvres d'Art de l'Oise et du Beauvaisis (GEMOB), 2005, p. 20-25.

Sites internet :

  • Wikipédia (Pierre Poschadel, principalement)

Notes :

  • Armancourt : notes de visite du 13/7/1997