L'église vue du sud-est (1971)

Béthisy-Saint-Martin

Saint-Martin * * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Soissons

Classé monument historique en 1931

Coordonnées GPS :
49°17' 30" N 2°48' 35" E
Fermer la carte

Béthisy-Saint-Martin, église Saint-Martin

Béthisy ne formait autrefois qu’un seul territoire comprenant les deux paroisses de Saint-Martin et Saint-Pierre. Il s’y ajoutait la collégiale Saint-Adrien, consacrée en 1060 et dépendant de l’importante forteresse capétienne – castrum – élevée vers 1030 sur la butte du Paradis. C’est dans cette église que furent célébrées, en 1137, les fiançailles de Louis VII et d’Aliénor d’Aquitaine.

L’église Saint-Martin est bâtie au pied du versant méridional de la vallée de l’Automne, à proximité de l’ancienne voie romaine qui reliait Senlis à Soissons. Construite vers 1140, l’église a subi par la suite de très nombreux remaniements qui en rendent la compréhension difficile. De la première construction restent la nef basilicale de quatre travées et le clocher, assis à l’extrémité du collatéral sud. Les arcades de la nef sont en plein cintre – sauf à la première travée, remaniée – et retombent sur des piles rectangulaires qui comportent un dosseret faisant saillie vers le bas-côté et rigidifiant le mur gouttereau. Les fenêtres, aujourd’hui aveuglées, sont percées dans l’axe des piles, une disposition qui permet d’abaisser la hauteur des murs gouttereaux.

La base du clocher est couverte d’une voûte d’ogives très bombée, identique à celles que l’on trouve aux bas-côtés de Saint-Pierre. Postérieures à celles de Morienval et Saintines, elles appartiennent néanmoins aux exemples précoces de ce type de voûtement, déjà bien représenté dans la région avant 1150. A l’ouest, une courte travée couverte d’un berceau stabilise, vers le collatéral, la base du clocher. Celui-ci est constitué de deux étages. Le premier n’est percé que d’une simple petite fenêtre. Le second est largement ajouré sur chaque face de deux baies accolées en plein cintre, recoupées par une fine colonnette qui reçoit deux petites arcades secondaires. Avec sa flèche octogonale en pierre flanquée de pyramidions, ce clocher s’apparente à ceux de Saint-Vaast de Longmont et de Saintines et compte parmi les belles tours romanes de la région.

Vers 1160/70, la façade est dotée d’un nouveau portail et l’on voûte d’ogives, décorées de fleurs de violette, la travée droite du choeur.

Durant la seconde moitié du 13ème siècle, l’église subit une “cure de rajeunissement” qui lui fait bénéficier d’un nouveau choeur à chevet plat flanqué d’une chapelle au sud, d’un croisillon au nord et d’une façade remaniée en partie supérieure.

Au 14ème siècle, c’est au tour du bas-côté nord d’être reconstruit. Des toitures à double rampant couvrent à l’origine chaque travée mais, à la fin du siècle suivant, le sommet des pignons est tronqué et l’espace entre ceux-ci comblé. A la seconde travée, le petit portail montre, à droite, une chauve-souris sculptée à la retombée de l’archivolte. Peu avant 1500, enfin, l’édifice est doté d’une chapelle au nord-est et tout le bas-côté nord est voûté ou revoûté (1996).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Galerie :

L'extérieur de l'église

Le clocher

L'intérieur de l'église

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Crépy-en-Valois, arrondissement de Senlis (Oise), Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1843.
  • Eugène LEFEVRE-PONTALIS, L’Architecture religieuse dans l’ancien diocèse de Soissons au XIe et au XIIe siècle, tome II, Paris, 1897, p.14-17 et planche hors texte.
  • Chanoine Eugène MÜLLER, "Courses archéologiques autour de Compiègne", Bulletin de la Société Historique de Compiègne, t. 11, 1904, p. 247-248.
  • Philippe BONNET-LABORDERIE, La vallée de l'Automne, Groupe d’Etudes des Monuments et Oeuvres d’art de l'Oise et du Beauvaisis (GEMOB), Promenades VII - Tome 1, Bulletin n° 64, 1994, p. 17.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Canton de Crépy-en-Valois. Les 35 Clochers de la Vallée de l’Automne, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et S.E.P. Valois-Développement, 1996, in-8° de 56 p., p. 9-10 (voir texte ci-dessus).

Sites internet :

  • Creation of Gothic Architecture
  • Inventaire général du patrimoine culturel
  • Wikipédia (Pierre Poschadel)

Documents :

  • Extrait de Eugène LEFEVRE-PONTALIS, L’Architecture religieuse dans l’ancien diocèse de Soissons au XIe et au XIIe siècle, tome II, Pl XXIII, Paris, 1897 (dessins de Léon Guellier).
  • Extrait de Arthur MÄKELT, Mittelalterliche Landkirchen aus dem Entstehungsgebeite des Gotik, Leipzig, réimpression de l’édition originale de 1906.

Notes :

  • Bethisy-Saint-Martin : notes de visite de 8/1994