L'église vue du nord-est (2019)

Cuvergnon

Saint-Vaast * * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Meaux

Coordonnées GPS :
49°10' 27" N 2°59' 17" E
Fermer la carte

Cuvergnon, église Saint-Vaast

Prolongée par une mince et austère tour du commencement du 17ème siècle, la haute silhouette compacte de style gothique tardif de l’église Saint-Vaast cache en réalité une histoire fort complexe.

Une nef basilicale de quatre travées existait peu avant le milieu du 12ème siècle. Le mur nord de l’édifice garde en effet la trace de plusieurs arcades au tracé brisé, aujourd’hui bouchées, retombant sur de simples piles rectangulaires selon un usage alors très répandu. En façade, on peut toujours admirer un petit portail roman qui, malgré la disparition des colonnettes et des chapiteaux de ses piédroits fort dégradés, reste très intéressant. Son décor de bâtons brisés et de becs d’oiseaux stylisés mordant un tore est à rapprocher de celui, presque identique, du portail de Marolles et revendique, comme lui, une origine normande. Un autre témoin du bas-côté nord disparu se découvre sous le clocher, où subsiste une arcade qui assurait la communication avec l’ancien transept. Les chapiteaux conservés, à feuilles lisses ou d’acanthe, indiquent une date légèrement plus tardive et appartiennent déjà à la première sculpture gothique.

D’ambitieux travaux viennent embellir et agrandir l’église au début du 16ème siècle en la dotant d’un vaste choeur-halle terminé dans sa partie médiane par une abside pentagonale. Les huit voûtes, ainsi que celle de l’abside, sont portées à une hauteur identique et reçues sur deux hautes et minces piles circulaires par pénétration directe, c’est-à-dire sans l’intermédiaire de chapiteaux. L’éclairage se fait en périphérie, grâce à de vastes fenêtres malheureusement raccourcies et parfois privées de leur remplage, partout de style flamboyant. Il en résulte un espace très ouvert, totalement unifié, qui pâti cependant de la perte de ses vitraux d’origine comme c’est malheureusement trop souvent le cas.

A l’extérieur, au nord comme au sud, un unique et haut mur pignon, épaulé en son milieu par un puissant contrefort, confirme l’unité architecturale de ce parti, qui connut un succès certain dans la région ainsi qu’en témoignent encore des édifices comme Roberval, Fresnoy-la-Rivière, Thury-en-Valois ou Saint-Denis de Crépy-en-Valois.

A la fin du 16ème siècle, la nef connaît à son tour une profonde modification avec son dédoublement vers le sud. La démolition du bas-côté nord et du mur gouttereau méridional permet, là encore, de réaliser un espace complètement unifié. Des demi-colonnes engagées à intervalles réguliers dans les murs périphériques attestent qu’un voûtement avec deux piles circulaires intermédiaires avait été prévu (1997, modifié 2016).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Galerie :

L'extérieur de l'église

L'intérieur de l'église

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Betz, arrondissement de Senlis (Oise), Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1851.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Canton de Betz. Valois, Multien et Vallée de l’Ourcq, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et Communauté de Communes du Pays de Valois, 1997, in-8° de 36 p., p. 17-18 (voir texte ci-dessus).

Sites internet :

  • Inventaire général du patrimoine culturel

Notes :

  • Cuvergnon : notes de visite du 16/5/1996