L'église vue du sud (2004)

Domeliers

Saint-Firmin * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Amiens

Coordonnées GPS :
49°38' 4" N 2°9' 55" E
Fermer la carte

Domeliers, église Saint-Firmin

Fort bien mis en valeur par une restauration exemplaire, Saint-Firmin est un édifice très simple, bien représentatif du souci d’économie qui a souvent présidé à la reconstruction des églises après les nombreux conflits qui dévastèrent la région picarde entre les 14ème et 17ème siècles.

Le plan associe une nef unique à un chœur à chevet plat. Plus ancienne, la nef doit remonter au 16ème siècle si l’on en juge par le type des contreforts et quelques fenêtres d’origine, en plein cintre. Un clocher en charpente recouvert d’ardoises surmonte l’entrée, comme il est presque toujours de règle à cette époque pour les églises les plus simples.

Le chœur est une construction homogène et très soignée réalisée en pierres crayeuses appareillées avec soin. Des contreforts très plats formant pilastre l’épaulent aux angles et sur les côtés nord et sud, où ils encadrent une fenêtre en plein cintre. L’intérieur est couvert d’un berceau en bois et plâtre et tout le mur de chevet est occupé par de belles boiseries associées à trois autels – les deux latéraux plus petits – avec retables peints.

Architecture et décor ont été conçus en parfaite osmose comme le prouve la fenêtre qui s’ouvre au-dessus des boiseries et qui est identique aux deux autres. L’ensemble constitue un intéressant exemple néo-classique, par ailleurs daté par une consécration intervenue en 1848 (2005).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Galerie :

L'extérieur de l'église

L'intérieur de l'église

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Crèvecoeur, arrondissement de Clermont (Oise), Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1836.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Oise picarde. Breteuil, Froissy et Crèvecoeur, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et Syndicat Mixte de l’Oise Picarde, 2005, in 8° de 64 p., p. 28 (voir texte ci-dessus).

Notes :

  • Domeliers : notes de visite du 1/5/2004