La façade ouest (2006)

Genvry

Saint-Clément Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Noyon

Coordonnées GPS :
49°36' 42" N 2°59' 29" E
Fermer la carte

Genvry, église Saint-Clément

L’église Saint-Clément a été édifiée en 1924-25 en remplacement de la précédente, totalement détruite durant la Guerre 14-18. De style néo-roman, elle comporte une nef de trois travées avec bas-côtés et un choeur à chevet plat encadré par deux annexes dont l’une est occupée par la sacristie. Toutes les arcades sont en plein cintre et la nef, comme le choeur, dépourvus de fenêtres hautes, sont couverts d’une voûte en berceau en lambris recouvert de plâtre. Comme souvent, une tribune prend place à la première travée.

L’extérieur n’offre guère à considérer que la façade, percée d’un portail en plein cintre encadré de triples contreforts et surmontée d’un haut clocher en charpente et ardoises aux nombreux abats son.

L’élément le plus intéressant est le triplet de l’abside – évocation de celui qui s’ouvrait au chevet de l’église précédente -, pourvu de trois vitraux évocateurs et colorés dus au maître verrier Georges Merklen (1924) et représentant la Résurrection du Christ (2008).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Galerie :

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Noyon, arrondissement de Compiègne (Oise), Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1851.
  • Emile COËT, Notice historique et statistique sur les communes de l’arrondissement de Compiègne, Compiègne, 1883.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Pays de Sources et Vallées. Cantons de Guiscard, Lassigny, Noyon, Ressons-sur-Matz et Ribécourt, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise, Sources et Vallées et Europe, 2008, in-8° de 110 p., p. 42 (voir texte ci-dessus).
  • Jean-Yves BONNARD, "Les vitraux évoquant les deux guerres mondiales dans les églises de l'Oise", Société Historique, Archéologique et Scientifique de Noyon, Etudes noyonnaises, n° 288, mars 2016, p. 38.

Sites internet :

  • Inventaire général du patrimoine culturel

Notes :

  • Genvry : notes de visite du 28/7/2007