Les ruines de l'église vues du nord-est (1972)

Hadancourt-le-Haut-Clocher / Lèvemont

Saint-Cyr * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Rouen

Coordonnées GPS :
49°11' 29" N 1°50' 42" E
Fermer la carte

Hadancourt-le-Haut-Clocher / Lèvemont, église Saint-Cyr

La petite église de Lèvemont, hameau rattaché à la commune d’Hadancourt-le-Haut-Clocher en 1825, était vouée à une ruine inévitable lorsqu’elle fut acquise par la famille Bich au début des années 1970 pour être reconstruite, pierre par pierre, à proximité du manoir Saint-Germain, entre Rhuis et Verberie.

La simplicité de son aspect extérieur, qui la fait ressembler davantage à une chapelle, cache en réalité une histoire plus complexe qu’il n’y paraît. Les parties les plus anciennes remontent à la fin du 11ème siècle. Elles appartenaient à une église qui comprenait, selon un plan alors très répandu, une nef unique et un chœur formé d’une travée droite et d’une abside, sans doute en hémicycle.

Il n’y a guère à dire de la nef, réduite à son dernier tiers et sans caractère (les descriptions anciennes de l’église « in situ » mentionnent toutefois la présence d’une petite fenêtre bouchée, à claveaux simulés, caractéristique du 11ème siècle).

Bien conservée, la travée droite est la partie la plus intéressante. Elle est couverte d’une voûte en berceau renforcée par trois arcs doubleaux, celui du centre reçu sur de simples pilastres, les deux extrêmes retombant sur des demi-colonnes directement engagées dans le mur. Les deux chapiteaux associés à l’arc oriental sont historiés, ce qui est assez rare à cette époque pour une église somme toute modeste. Bien que de facture grossière, on peut reconnaître, sur celui du nord, l’épisode du Baiser de Judas et, sur celui du sud, un évêque bénissant.

Au 13ème siècle, l’abside primitive est démolie pour faire place à un petit chœur carré, voûté d’ogives aux arêtes abattues. Les fenêtres sont de simples lancettes. L’extérieur se signale simplement par les puissants contreforts ajoutés tardivement pour contrebuter la voûte en berceau. Il est impossible de dire si un clocher, dont le plan aurait alors été celui d’un rectangle allongé, comme à Belle-Eglise où une partie du premier étage subsiste dans les combles, existait à l’origine (2003, modifié 2015).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Galerie :

L'église avant son transfert et sa reconstruction à Saint-Germain de Verberie

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Chaumont, Oise, Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1827.
  • Jean-Baptiste FRION, Nouveau précis statistique sur le canton de Chaumont, Beauvais, Achille Desjardins, 1859.
  • Louis REGNIER et J. LE BRET, "Epigraphie du canton de Chaumont-en-Vexin", Mémoires de la Société Académique d'Archéologie, Sciences et Arts du Département de l'Oise, t. 15, 1892-1894, p. 432-438.
  • Louis REGNIER, « Lèvemont », Excursions archéologiques dans le Vexin français, Deuxième série, Gisors, 1927, p.153-162.
  • « Chapelle de Lèvemont », Oise Tourisme, n°18, 1971, p. 13.
  • « Le transfert de la chapelle de Lèvemont », Oise-Tourisme, n°30, 1975, p. 22.
  • Marie-Solange DUBREUCQ, « Hadancourt-le-Haut-Clocher », Les Cahiers de la S.H.G.B.E., n°35, 1995, p. 25-30.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Canton de Chaumont-en-Vexin. Vexin et Pays de Thelle, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et Communauté de Communes du Vexin-Thelle, 2003, in-8° de 56 p., p. 28 (voir texte ci-dessus).

Sites internet :

  • Inventaire général du patrimoine culturel