L'église vue du nord-est (1995)

Ognes

Saint-Pierre * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Meaux

Coordonnées GPS :
49°5' 59" N 2°49' 43" E
Fermer la carte

Ognes, église Saint-Pierre

Pénalisé par sa médiocre façade en moellons que domine un austère clocher de la fin du 17ème siècle, Saint-Pierre n’en reste pas moins un intéressant édifice, représentatif des reconstructions qui ont suivi la Guerre de Cent Ans, aux effets particulièrement dévastateurs dans la région.

Son plan comprend une nef de quatre travées, avec bas-côtés, et une abside pentagonale. Le clocher est assis sur la première travée du bas-côté nord et une sacristie est venue se loger, au 17ème siècle, au sud de l’abside, dans le prolongement du bas-côté.

La nef est aveugle, comme il est d’usage dans ce type de construction, et il revient aux grandes fenêtres des bas-côtés de donner la lumière nécessaire. Les ogives des voûtes retombent par pénétration directe dans les murs gouttereaux tandis que les doubleaux sont reçus sur une demi-colonne à peine saillante, les travées étant ainsi matérialisées essentiellement par la succession des grandes arcades.

Le soin apporté à la construction de l’édifice se manifeste dans les clefs pendantes, présentes à toutes les voûtes, y compris celles des bas-côtés et, à l’extérieur, dans le traitement du chevet. L’archivolte des fenêtres est en effet soulignée par une moulure formant larmier, reçue sur des petits culs-de-lampe finement sculptés de choux frisés ou d’animaux fantastiques. Au-dessus, des gargouilles marquent les angles. Au sud-est, le contrefort du bas-côté s’agrémente d’une niche abritant un Christ. On notera que le réseau est flamboyant aux fenêtres de l’abside et du mur oriental des bas-côtés et sacrifie ailleurs aux formes en plein cintre de la Renaissance, ce qui permet de situer la construction de l’église au milieu du 16ème siècle.

Celle-ci est par ailleurs riche d’un mobilier intéressant (petit retable peint dans la sacristie, maître-autel, fonts baptismaux avec clôture en bois, tous de la fin du 17ème siècle) et de belles pierres tombales (1996).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Galerie :

L'extérieur de l'église

L'intérieur de l'église

Bibliographie :

  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Canton de Nanteuil-le-Haudouin. Valois et Multien, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et S.E.P. Valois-Développement, 1996, in-8° de 32 p., p. 24 (voir texte ci-dessus).

Notes :

  • Ognes : notes de visite du 18/11/1995