L'intérieur vu vers le nord-ouest (2006)

Ribécourt-Dreslincourt / Ribécourt

Saint-Rémi Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Noyon

Coordonnées GPS :
49°30' 36" N 2°55' 24" E
Fermer la carte

Ribécourt-Dreslincourt / Ribécourt

Consacré en 1887 et largement reconstruit à l’identique entre 1927 et 1930 après avoir été durement touché durant la Guerre 14-18, Saint-Rémi est certainement l’un des édifices néo-gothiques les plus représentatifs de ce style dans la région. Vaste, mais dépourvu de transept, il comprend une nef de cinq travées avec bas-côtés et un choeur formé d’une travée droite et d’une abside à cinq pans, tous voûté d’ogives. La nef est précédée d’un porche avec tribune, au-dessus duquel s’élève le haut clocher.

Bien que l’église n’échappe pas à la sécheresse propre à nombre d’édifices religieux du 19ème siècle, elle n’en propose pas moins un répertoire assez précis d’éléments architecturaux caractéristiques du 13ème siècle. Ainsi les piliers cantonnés (un noyau circulaire flanqué de quatre demi-colonnes) de la nef sont-ils ceux des grandes cathédrales de l’époque, dont Amiens fournit le plus proche exemple. Il en est de même de la sculpture des chapiteaux à crochets et des fenêtres à doubles lancettes surmontées d’une rose à cinq lobes.

Inscrit entre la lunette des voûtes et le bandeau sculpté qui court au-dessus des grandes arcades, l’étage supérieur associe un triforium composé de cinq arcatures aveugles et une rose polylobée qui font clairement référence à l’architecture de l’époque en Ile-de-France. En façade, le portail à gâble et la rose qui le surmonte s’inscrivent dans la même veine.

Les deux fenêtres du baptistère et celles des trois pans médians de l’abside sont pourvues de vitraux réalisées en 1954-55, dans un style bien représentatif de l’époque, par le maître verrier Pierre-François Chevalley (2008).

Chronologie :

Galerie :

Bibliographie :

  • Z. RENDU, « L’église de Ribécourt », Bulletin de la Société Historique de Compiègne, t. 1, 1869-1872, p. 220-222.
  • Emile COËT, Notice historique et statistique sur les communes de l’arrondissement de Compiègne, Compiègne, 1883.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Pays de Sources et Vallées. Cantons de Guiscard, Lassigny, Noyon, Ressons-sur-Matz et Ribécourt, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise, Sources et Vallées et Europe, 2008, in-8° de 110 p., p. 88 (voir texte ci-dessus).

Notes :

  • Ribécourt-Dreslincourt / Ribécourt : notes de visite du 30/6/2007