L'église vue du sud-ouest (1994)

Russy-Bémont

Saint-Laurent * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Senlis

Inscrit monument historique en 1927

Coordonnées GPS :
49°15' 33" N 2°58' 7" E
Fermer la carte

Russy-Bémont / Bémont, église Saint-Laurent

Dominée par la haute silhouette de son clocher, Saint-Laurent est implantée sur le rebord du versant méridional, ici très abrupt, de la vallée de l’Automne. Comme à l’église voisine de Feigneux, l’édifice a gardé, en façade, les vestiges d’une nef unique du début du 12ème siècle.

D’une reconstruction effectuée durant le dernier quart du même siècle, restent une nef de deux travées avec bas-côtés, eux-mêmes très modifiés ou partiellement refaits par la suite. L’ensemble adoptait une disposition très originale, bien conservée au mur gouttereau nord de la première travée, alternant pile forte et pile faible selon le principe de la travée double mis en oeuvre dans plusieurs grands édifices de la première architecture gothique (cathédrale de Senlis, par exemple). Mais ici, chacune des deux travées du vaisseau central reçoit une voûte quadripartite et non sexpartite et était éclairée initialement par une seule petite fenêtre en plein cintre. En-dessous, deux arcades brisées à double rouleau retombant sur une demi-colonne et deux colonnettes – un type de pile qui se retrouve à Gilocourt – introduisent aux deux travées du bas-côté correspondant. Dans ses dispositions d’origine, cette nef, bien que de petites dimensions, possédait donc des caractéristiques structurales et des qualités esthétiques remarquables que l’on retrouve également à la nef de Rosoy-en-Multien.

A la fin du 15ème siècle, l’église reçoit une abside pentagonale d’un type très courant dans la région, complétée peu après et en plusieurs campagnes de construction par de nouveaux bas-côtés. Au sud, les deux travées occidentales ont été bâties les dernières, dans le style de la Renaissance. La première porte un haut clocher coiffé d’une bâtière et dont les angles sont garnis de gargouilles. Dans ses dispositions générales comme dans ses détails, ce clocher rappelle les tours de Fresnoy-la-Rivière et de Morcourt, qui sont contemporaines (1994, modifié 2016).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Structure et élévation :
Eléments de construction :

Galerie :

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Crépy-en-Valois, arrondissement de Senlis (Oise), Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1843.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Canton de Crépy-en-Valois. Les 35 Clochers de la Vallée de l’Automne, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et S.E.P. Valois-Développement, 1996, in-8° de 56 p., p. 41 (voir texte ci-dessus).

Sites internet :

  • Wikipédia (Pierre Poschadel)

Notes :

  • Russy-Bémont : notes de visite (vers 1993)