L'église vue du sud-ouest (2006)

Varesnes

Saint-Géry * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Noyon

Coordonnées GPS :
49°33' 59" N 3°3' 38" E
Fermer la carte

Varesnes, église Saint-Géry

Située à quelques dizaines de mètres du cours de l’Oise, Saint-Géry a été entièrement reconstruite dans les années 1920. Bâtie avec le plus grand soin en briques et arborant, avec ses nombreux pignons triangulaires, une silhouette originale, elle compte parmi les édifices de la reconstruction les plus intéressants de la région. De style néo-roman à l’intérieur, elle puise volontiers dans le répertoire art déco à l’extérieur et, singulièrement, à la façade.

Son plan est constitué d’une nef de trois travées avec bas-côtés, d’un transept saillant et d’un choeur formé d’une travée droite et d’une abside en hémicycle. Une courte travée formant porche, avec tribune, précède la nef et porte le clocher. Une très belle charpente, qui rappelle celles de Dives et de Larbroye, couvre la nef et le transept. La nef, qui est aveugle, communique avec les bas-côtés par des arcades en plein cintre retombant sur des piles circulaires par l’intermédiaire de chapiteaux cubiques qui, fréquents à l’époque romane dans la France du Nord-Est, connaissent un regain de succès dans les années 1920. Ils sont ici sculptés, en bas-relief, de colombes, fruits, fleurs, raisins…, traités dans le plus pur style art déco.

A l’extérieur, la façade, très élancée, revendique aussi pleinement ce style. Son portail en plein cintre est couvert d’un gâble en escalier dont la partie supérieure sert de piédestal à une immense croix en pierre et mosaïques accueillant une remarquable représentation stylisée du Christ. Plus haut, les quatre pignons triangulaires qui terminent la tour ménagent une heureuse transition avec la haute flèche octogonale.

Très complet – maître-autel, autels latéraux, chaire à prêcher, confessionnal, chemin de croix -, le mobilier constitue un ensemble cohérent avec le style de l’église. Installés dans les triplets des croisillons, deux vitraux remarquables représentant la Vierge à l’Enfant et saint Géry sont dus au maître verrier M.J. Juteau (1961)(2008).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Galerie :

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Noyon, arrondissement de Compiègne (Oise), Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1851.
  • Emile COËT, Notice historique et statistique sur les communes de l’arrondissement de Compiègne, Compiègne, 1883.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Pays de Sources et Vallées. Cantons de Guiscard, Lassigny, Noyon, Ressons-sur-Matz et Ribécourt, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise, Sources et Vallées et Europe, 2008, in-8° de 110 p., p. 105 (voir texte ci-dessus).

Notes :

  • Varesnes : notes de visite du 27/7/2007