L'église vue du nord-ouest (2001)

Vaudancourt

Saint-Gervais et Saint-Protais * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Rouen

Inscrit monument historique en 1993

Coordonnées GPS :
49°14' 2" N 1°45' 22" E
Fermer la carte

Vaudancourt, église Saint-Gervais et Saint-Protais

Accrochée au raide versant méridional du vallon parcouru par le ru d’Hérouval, affluent de l’Epte, Saint-Gervais-Saint-Protais reflète dans son histoire architecturale les vicissitudes d’une région soumise, jusqu’au 17ème siècle, à d’incessants conflits. Aucun élément antérieur au 13ème siècle n’a survécu et il faut y voir là les conséquences d’une situation géographique qui, à quelques kilomètres de la frontière anglo-normande de l’Epte, la mettait en première ligne lors des chevauchées destructrices qui, trop souvent, opposèrent les rois de France et d’Angleterre.

Une nouvelle église fut donc reconstruite au début du 13ème siècle, dont subsistent le clocher, le croisillon nord et le mur nord de la nef. Le clocher est intéressant pour l’étage de son beffroi, ajouré sur chaque côté de deux baies géminées avec doubles colonnettes aux piédroits. Les modillons de la corniche méritent d’être détaillés. Le croisillon nord comporte des fenêtres en forme de simple lancette dont l’arc brisé est souligné d’une moulure biseautée et sa voûte d’ogives est reçue sur des chapiteaux décorés de crochets.

A nouveau ruiné à la Guerre de Cent Ans, l’édifice sera largement reconstruit, en plusieurs campagnes, au 16ème siècle. Complètement reprise, la nef est dotée d’un bas-côté aussi large et haut qu’elle. Les voûtes des trois travées pénètrent directement, selon l’usage de l’époque, dans les deux piles qui, vers le centre, les reçoivent. Au nord, le très étroit bas-côté est voûté de berceaux transversaux. Totalement inutile, il est sans doute le résultat de l’abandon d’un projet qui visait à doter la nef de trois vaisseaux d’égale importance.

Une chapelle à l’ouest du croisillon nord, le croisillon sud, la base du clocher et le très court chœur font également partie de ces reconstructions, caractéristiques d’un style gothique tardif parfois teinté des apports de la Renaissance pour ce qui concerne le réseau des fenêtres. Le chœur conserve un retable en pierre assez monumental, daté de 1695. On y voit les statues des saints Gervais et Protais (2003).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Structure et élévation :

Galerie :

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Chaumont, Oise, Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1827.
  • Jean-Baptiste FRION, Nouveau précis statistique sur le canton de Chaumont, Beauvais, Achille Desjardins, 1859.
  • Louis REGNIER et J. LE BRET, "Epigraphie du canton de Chaumont-en-Vexin", Mémoires de la Société Académique d'Archéologie, Sciences et Arts du Département de l'Oise, t. 16, 1895-1897, p. 432-434.
  • Louis REGNIER, Statistique monumentale du canton de Chaumont-en-Vexin, VI, Boury, Vaudancourt, Paris-Beauvais, 1897.
  • Bernard DUHAMEL, Guide des églises du Vexin français, Paris, 1988, p. 322-323.
  • Christian MENARD, « Promenade au travers des villages du Vexin-Thelle : Vaudancourt », Les Cahiers de la S.H.G.B.E., n° 37, 1996, p. 47-55.
  • Jean-Charles CAPRONNIER, Notes sur l’église de Vaudancourt, 1992 (manuscrit).
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Canton de Chaumont-en-Vexin. Vexin et Pays de Thelle, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et Communauté de Communes du Vexin-Thelle, 2003, in-8° de 56 p., p. 54-55 (voir texte ci-dessus).

Sites internet :

  • Wikipédia (Pierre Poschadel)

Notes :

  • Vaudancourt : notes de visite du 30/7/2002