L'église vue du nord-est (2003)

Campremy

Saint-Jean-Baptiste Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Beauvais

Coordonnées GPS :
49°34' 19" N 2°18' 47" E
Fermer la carte

Campremy, église Saint-Jean-Baptiste

Le plateau picard compte beaucoup de ces petits édifices qui, à l’image de Saint-Jean-Baptiste, ont constamment souffert des épreuves du temps et de l’Histoire. Bien que relevant de la riche et puissante abbaye Notre-Dame de Breteuil, l’église n’a pas bénéficié de la générosité de cette dernière comme en témoigne l’extrême modestie de son chœur, pourtant à sa charge.

Le plan comprend une nef suivie d’un chœur flanqué d’une chapelle au sud et terminé par une abside à trois pans. Les murs montrent une diversité de maçonneries tout à fait étonnante et difficile à décrypter en raison du caractère architectural peu marqué de la construction. Une chronologie approximative peut toutefois être tentée.

Bien que rapiécée de toutes parts, la nef est d’origine très ancienne ainsi qu’en témoigne, au sud, une petite fenêtre en plein cintre dont les caractères – absence d’ébrasement extérieur, linteau échancré, avec claveaux simulés par des traits gravés – portent la marque du 11ème siècle.

Beaucoup plus tardif, le chœur n’est pas antérieur à la fin du 16ème siècle comme le montre la mouluration des deux fenêtres de l’abside. L’ensemble de l’église est couvert d’une charpente datée de 1633 à l’entrée de l’abside. Ce doit être également la date de la chapelle latérale dont les trois piliers en bois qui la séparent du chœur sont cohérents avec la charpente de ce dernier. Sans style, la façade est la partie la plus récente, sans doute du 19ème siècle.

Des boiseries du 18ème siècle habillent le chœur et un petit panneau de la même époque est réutilisé dans le confessionnal du 19ème siècle (2005).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Eléments de construction :

Galerie :

L'extérieur de l'église

L'intérieur de l'église

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Froissy, arrondissement de Clermont (Oise), Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1832.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Oise picarde. Breteuil, Froissy et Crèvecoeur, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et Syndicat Mixte de l’Oise Picarde, 2005, in 8° de 64 p., p.20 (voir texte ci-dessus).

Notes :

  • Campremy : notes de visite du 26/6/2004