L'église vue du nord-ouest (2004)

Halloy

Saint-Louis Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Amiens

Coordonnées GPS :
49°39' 19" N 1°56' 8" E
Fermer la carte

Halloy, église Saint-Louis

Comme son vocable l’indique, Saint-Louis est une fondation récente puisque la cure ne fut créée qu’en 1307, sous le règne de Philippe le Bel. Comme beaucoup d’autres dans la région, elle était sous le patronage de l’abbaye de Lannoy. C’est un édifice très simple, en briques, composé d’une nef unique suivie d’un choeur terminé par une abside à trois côtés. On note un collage entre la nef et le choeur, ce dernier légèrement plus élevé. Les fenêtres – simples lancettes en pierre – sont cependant très proches et la seule différence notable est la corniche, en briques sur le choeur, en pierre sur la nef. L’ensemble peut remonter à la fin du 16ème ou au début du 17ème siècle.

L’intérieur est couvert par une belle charpente en carène de la même époque, elle aussi en deux parties. Il n’y a ni entrait, ni poinçon et les blochets paraissent avoir été coupés. L’autel principal est d’époque Louis XV et l’on note également la présence d’un petit autel Louis XVI. Mais le mobilier vaut surtout pour sa rare cuve baptismale romane, parfaitement conservée. Datant de la fin du 11ème ou début du 12ème siècle, elle est composée d’un socle carré surmonté d’une cuve circulaire flanquée de quatre colonnettes aux angles. En partie supérieure, des masques humains prolongent les colonnettes tandis que les côtés sont décorés d’étoiles gravées en creux, un décor très répandu jusqu’au premier quart du 12ème siècle (2007).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Galerie :

L'extérieur de l'église

L'intérieur de l'église

Bibliographie :

  • Abbé MEISTER, "Epigraphie du canton de Grandvilliers", Mémoires de la Société Académique d'Archéologie, Sciences et Arts du Département de l'Oise, t. 19, 1904-1906, p. 108-109.
  • Abbé MEISTER, "Epigraphie du canton de Grandvilliers. Inscriptions relatives au XIXe siècle", Mémoires de la Société Académique d'Archéologie, Sciences et Arts du Département de l'Oise, t. 20, 1907-1908, p. 353-354.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Picardie verte. Cantons de Formerie, Grandvilliers, Marseille-en-Beauvaisis et Songeons, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et Communauté de Communes de la Picardie Verte, 2007, in-8° de 82 p., p. 35,(voir texte ci-dessus).

Notes :

  • Halloy : notes de visite du 6/7/2005