L'église vue du sud-est (1996)

Warluis / Merlemont

Saint-Séverin * * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Beauvais

Classé monument historique en 1993

Coordonnées GPS :
49°23' 9" N 2°10' 46" E
Fermer la carte

Warluis / Merlemont, église Saint-Séverin

Isolée dans un cadre champêtre qui lui constitue comme un écrin, la petite église Saint-Séverin ne se laisse pas découvrir facilement. Dans sa touchante simplicité, elle constitue l’un des rares exemples complets, pour l’Oise, d’un type d’église rurale fort répandu aux 11ème et 12ème siècles. Si les nefs, le plus souvent à la charge de la paroisse, se sont conservées en grand nombre, notamment dans le Beauvaisis, ce n’est pas le cas, en revanche, pour les choeurs qui, financés par les décimateurs (chapitres, abbayes, seigneurs…), ont presque tous été reconstruits par la suite.

Bâti en moellons disposés plus ou moins régulièrement sur un terrain en forte déclivité vers l’ouest, l’édifice se compose d’une nef unique suivie d’un choeur plus étroit que termine une abside en hémicycle. Le clocher en charpente est tardif.

Comme il est de règle dans la région, la nef est simplement charpentée. Le choeur a gardé sa voûte en pierre en berceau plein cintre et l’abside est couverte d’un cul-de-four, deux types de voûtes couramment employés à l’époque romane. La communication entre la nef et le choeur s’effectue par une arcade à double ressaut au tracé légèrement outrepassé et remarquablement étroite.

Les trois petites fenêtres qui s’ouvrent de chaque côté de la nef et en façade comportent un double ébrasement ou un chanfrein (mur sud) qui attestent plutôt le début du 12ème siècle. Les autres fenêtres sont modernes ou transformées. En façade, le portail d’origine a été réaménagé au 18ème siècle tandis qu’une petite porte avec linteau en bâtière se voit encore sur le mur nord de la nef. Les contreforts plats sont caractéristiques de l’époque et l’on notera les trous de boulins, destinés à ancrer les échafaudages durant la construction et permettant des interventions ultérieures.

L’église possède, avec sa cuve baptismale de la même époque, une véritable rareté. Ses faces sont ornées de représentations naïves d’animaux (cheval, âne) davantage gravées que sculptées, produit d’un travail populaire (1998).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Galerie :

Bibliographie :

  • Eugène WOILLEZ, Archéologie des monuments religieux de l'ancien Beauvaisis pendant la métamorphose romane, Paris, 1839-1849, appendice p. 2.
  • Comte D’ELBEE, « Notice Historique et Archéologique sur Merlemont », Mémoires de la Société Académique d’Archéologie, Sciences et Arts du Département de l’Oise, t. 17, 1898-1900, p. 656-757.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Canton de Noailles. Pays de Bray, Pays de Thelle et Vallée du Thérain, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et Office de Tourisme de Pôle Vexin-Sablons-Thelle, 1999, in 8° de 32 p., p. 29-30 (voir texte ci-dessus).

Documents :

  • Extrait de Eugène WOILLEZ, Archéologie des monuments religieux de l’ancien Beauvaisis pendant la métamorphose romane, Paris, 1839-1849 : APPENDICE. PL. VI.

Notes :

  • Warluis / Merlemont : notes de visite du 4/7/1996