L'église vue du nord-ouest, depuis le site de l'ancien prieuré (1997)

La Croix-Saint-Ouen

Notre-Dame et Saint-Ouen * Afficher la carte

Prieuré-cure

Diocèse : Soissons

Coordonnées GPS :
49°18' 22" N 2°46' 13" E
Fermer la carte

La Croix-Saint-Ouen, église Notre-Dame et Saint-Ouen

Bien restaurée, l’église Notre-Dame et Saint-Ouen a pour origine une abbaye fondée à l’époque mérovingienne par Dagobert 1er sous le nom de La Croix. Détruite pendant les invasions normandes, elle sera relevée en tant que simple prieuré. Les Anglais, en 1354, les Navarrais, en 1359, les Espagnols, en 1636, ne l’épargneront pas davantage et l’édifice actuel date, pour l’essentiel, des 15ème, 17ème (bas-côté sud), 18ème (clocher) et 19ème siècles (façade en partie, abside et voûtes du bas-côté sud et de la première travée du choeur).

Le plan se compose d’une nef aveugle de quatre travées avec bas-côtés (celui du sud, plus large), d’une travée de choeur flanquée d’un clocher au nord et d’une sacristie au sud, et d’une abside pentagonale. Le bas-côté sud correspondait autrefois, sous le titre de Notre-Dame, à la paroisse. Les voûtes d’ogives sont modernes et le choeur, aujourd’hui sacristie, a gardé une belle fenêtre au réseau flamboyant. Un retable Louis XVI comportant une Assomption de la Vierge est installé contre le mur de séparation avec le bas-côté.

La nef et le bas-côté nord correspondent, sous le titre de Saint-Ouen, à l’ancienne église du prieuré. Toute cette partie a été reconstruite après la Guerre de Cent Ans dans le style gothique tardif. Les voûtes d’ogives retombent, comme les arcades, par pénétration dans les piles. Celles de la dernière travée, beaucoup plus fortes, recevaient l’ancien clocher, effondré en 1722.

A l’extérieur, seule la partie gauche de la façade est ancienne, la façade double correspondant au vaisseau central et au bas-côté sud étant une création réalisée dans le style roman en 1885 (2001).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Eléments de construction :

Galerie :

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Compiègne, arrondissement de Compiègne (Oise), Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1850.
  • Emile COËT, Notice historique et statistique sur les communes de l’arrondissement de Compiègne, Compiègne, 1883.
  • Chanoine Eugène MÜLLER, "Courses archéologiques autour de Compiègne", Bulletin de la Société Historique de Compiègne, t. 11, 1904, p. 229-230.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Cantons de Compiègne. Vallée de l’Oise et Forêt de Compiègne, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et Office de Tourisme de Compiègne, 2001, in 8° de 36 p., p. 27 (voir texte ci-dessus).
  • Philippe BONNET-LABORDERIE et François CALLAIS, Entre rivières et forêts, la communauté compiégnoise, Groupe d'Etudes des Monuments et Oeuvres d'Art de l'Oise et du Beauvaisis (GEMOB), 2005, p. 65-69.

Notes :

  • La Croix-Saint-Ouen : notes de visite du 23/5/1997