L'église vue du sud-est (2005)

Loueuse

Saint-Pierre * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Beauvais

Coordonnées GPS :
49°35' 54" N 1°49' 30" E
Fermer la carte

Loueuse, église Saint-Pierre

Bien mise en valeur par le voisinage d’une vaste mare magnifiquement entretenue, Saint-Pierre est, malgré la simplicité de son plan et de ses volumes, un édifice fort intéressant. Constitué uniquement d’un long vaisseau que termine un chevet à trois pans et que domine, à mi-longueur, une haute flèche octogonale effilée en charpente et ardoises, il a été construit d’un seul jet dans la première moitié du 16ème siècle.

A l’extérieur, des contreforts étroits, très saillants et pourvus de larmiers intermédiaires découpent le vaisseau en six travées bien marquées. Au-dessus d’un soubassement en grès, les murs sont constitués d’un damier de grès et de silex qui compte parmi les plus beaux de la région et la façade, percée simplement d’une petite porte en anse de panier, constitue à cet égard l’un des exemples les plus aboutis qui se puissent trouver. Construites en pierre, un matériau plus facile à travailler que le grès, les fenêtres sont de deux types : trois sont des simples lancettes tandis que les autres, plus grandes, comportent un remplage flamboyant assez bien conservé, sauf à la fenêtre axiale du chevet – comme souvent plus grande que les autres -, où il a disparu, et à celles du sud, où il paraît avoir été refait.

L’intérieur est entièrement voûté d’ogives dont la retombée s’effectue par pénétration directe dans les murs, excepté entre les deuxième et troisième travées de la nef, où elles sont reçues sur des cul-de-lampe sculptés. A la quatrième travée, une arcade plus basse et plus étroite délimite nettement l’espace du choeur. Au nord de celui-ci, une ouverture débouche sur une petite construction rectangulaire plus tardive qui a été substituée à la chapelle seigneuriale d’origine.

L’église a été magnifiquement embellie au milieu du 18ème siècle comme l’attestent les boiseries du choeur, le maître autel en marbre, le lutrin et l’exceptionnelle chaire à prêcher. Une cuve baptismale du 16ème siècle, une Vierge à l’Enfant du 17ème et deux petits autels secondaires d’époque Louis XVI complètent ce remarquable ensemble (2007).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Eléments de construction :

Galerie :

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Songeons, arrondissement de Beauvais (Oise), Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1836.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Picardie verte. Cantons de Formerie, Grandvilliers, Marseille-en-Beauvaisis et Songeons, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et Communauté de Communes de la Picardie Verte, 2007, in-8° de 82 p., p. 48 (voir texte ci-dessus).

Sites internet :

  • Inventaire général du patrimoine culturel

Notes :

  • Loueuse : notes de visite du 10/7/2005