L'église vue de l'est (2001)

Senots

Saint-Rémi * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Rouen

Coordonnées GPS :
49°15' 52" N 1°59' 39" E
Fermer la carte

Senots, église Saint-Rémi

Saint-Rémi présente la particularité d’avoir son chœur bâti au-dessus du ru du Mesnil. Il faut sans doute y voir l’héritage d’une tradition remontant aux premiers temps du Christianisme, époque où les sources et les cours d’eau étaient volontiers sacralisés, reprenant en cela bien souvent des traditions plus anciennes.

Ses dimensions sont modestes et son plan, extrêmement simple, comprend une nef unique suivie d’une travée de clocher et d’un chœur à chevet plat plus étroits et très désaxés vers le nord. Une chapelle seigneuriale se greffe au nord du clocher. La nef et le clocher – qui a perdu depuis longtemps l’étage de son beffroi, remplacé par un simple ouvrage en charpente et ardoises – remontent au 11ème siècle. Les murs en silex, les contreforts plats et les petites fenêtres à linteau échancré ne laissent aucun doute à ce sujet. La base du clocher a été remaniée lors de la construction du chœur et de la chapelle nord. Sa voûte (l’actuelle parait plus tardive) retombait latéralement sur deux arcades en plein cintre dont seule subsiste celle du sud. C’est une disposition qui se retrouve à Reilly, où elle est associée à une voûte d’arêtes.

Le chœur est une construction très simple de la fin du 12ème siècle. L’unique voûte d’ogives retombe sur des culs-de-lampe – l’un est décoré d’une tête monstrueuse – et les trois fenêtres sont de simples lancettes. C’est à la fin du 13ème ou au début du 14ème siècle qu’est construite la chapelle seigneuriale. Deux belles fenêtres à remplage rayonnant (deux lancettes trilobées surmontées d’une rose à cinq lobes) l’éclaire et sa voûte à ogives en amande retombe sur des colonnettes par l’intermédiaire de chapiteaux décorés de motifs végétaux. Sa voûte a été peinte, sans doute au 15ème siècle, d’un exceptionnel décor de brindilles et de fleurettes agrémenté d’oiseaux (pie, colombe, rapace). L’église est riche de plusieurs statues d’art populaire (2003, modifié 2015).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Galerie :

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Chaumont, Oise, Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1827.
  • Jean-Baptiste FRION, Nouveau précis statistique sur le canton de Chaumont, Beauvais, Achille Desjardins, 1859.
  • Bernard DUHAMEL, Guide des églises du Vexin français, Paris, 1988, p. 286-288.
  • Joël GODARD, « Senots », Les Cahiers de la S.H.G.B.E. », n°34, 1994, p. 26-32.
  • Roland VASSEUR, « L’église de Senots », Les Cahiers de la S.H.G.B.E. », n°34, 1994, p. 33-39.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Canton de Chaumont-en-Vexin. Vexin et Pays de Thelle, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et Communauté de Communes du Vexin-Thelle, 2003, in-8° de 56 p., p. 46 (voir texte ci-dessus).

Notes :

  • Senots : notes de visite du 16/6/2001