L'église vue de l'est (2001)

Trie-la-Ville

Notre-Dame * Afficher la carte

Paroissiale

Diocèse : Rouen

Coordonnées GPS :
49°17' 19" N 1°50' 7" E
Fermer la carte

Trie-la-Ville, église Notre-Dame

Dominée par un austère clocher du 16ème siècle, Notre-Dame apparaît comme une église double : romane au nord, gothique flamboyant au sud. La partie romane comprend une nef unique suivie d’un chœur composé d’une travée droite et d’une abside en hémicycle. La nef résulte de deux campagnes de construction. Une petite nef unique existait déjà au 11ème siècle comme l’attestent les contreforts plats et deux minuscules fenêtres à linteau échancré.

Cette nef sera surélevée au 12ème siècle, lors de la construction du chœur, et deux fenêtres de cette époque sont visibles au mur nord. L’examen du chœur doit être abordé avec beaucoup de prudence car il a fait l’objet , de 1876 à 1878, d’une restauration excessive qui lui a fait perdre beaucoup de son authenticité. L’abside a été presque totalement refaite (voûtes, chapiteaux, fenêtres…) mais la travée droite a gardé une intéressante voûte d’ogives dont les branches comportent deux rangs de bâtons brisés encadrant un tore. Quelques chapiteaux sont bons et leur décor (masque, feuilles plates se retournant en volutes aux angles) permet de dater cette partie de l’église du milieu du 12ème siècle. On notera enfin les importantes déformations affectant les voûtes, notamment à la jonction de l’abside et de la travée droite.

L’église sera partiellement doublée au 16ème siècle par l’édification, au sud, d’une importante chapelle de deux travées, la première servant d’assise au clocher. Datée de 1538 sur un cul-de-lampe, c’est une construction bien représentative du style gothique tardif, notamment par ses fenêtres au réseau flamboyant et le décor de ses culs-de-lampe, dont un associe un cep de vigne, un oiseau et un escargot sculptés avec virtuosité. Achevé en 1553, le clocher, de plan rectangulaire, n’a pour seule fantaisie que les pinacles à crochets qui couronnent ses contreforts d’angle (2003).

Chronologie :

Points d'intérêt :

Galerie :

Bibliographie :

  • Louis GRAVES, Précis statistique sur le canton de Chaumont, Oise, Beauvais, Achille Desjardins,‎ 1827.
  • Jean-Baptiste FRION, Nouveau précis statistique sur le canton de Chaumont, Beauvais, Achille Desjardins, 1859.
  • Louis REGNIER et J. LE BRET, "Epigraphie du canton de Chaumont-en-Vexin", Mémoires de la Société Académique d'Archéologie, Sciences et Arts du Département de l'Oise, t. 16, 1895-1897, p. 429-432.
  • Chanoine L. MARSAUX, « Promenades archéologiques dans la vallée de l’Aunette », Mémoires de la Société Académique d’Archéologie, Sciences et Arts du Département de l’Oise, t. 16, 1896-1898, p. 693-694.
  • Louis REGNIER, « Trie-la-Ville », Excursions archéologiques dans le Vexin français, Deuxième série, Gisors, 1927, p.141-152.
  • Bernard DUHAMEL, Guide des églises du Vexin français, Paris, 1988, p. 310-311.
  • Christian MENARD, « Promenade au travers des villages du Vexin-Thelle : Trie-la-Ville », Les Cahiers de la S.H.G.B.E., n°38, 1996, p. 51-62.
  • Dominique VERMAND, Eglises de l’Oise. Canton de Chaumont-en-Vexin. Vexin et Pays de Thelle, Comité Départemental du Tourisme de l’Oise et Communauté de Communes du Vexin-Thelle, 2003, in-8° de 56 p., p. 53 (voir texte ci-dessus).

Sites internet :

  • Creation of Gothic Architecture

Notes :

  • Trie-la-Ville : notes de visite du 4/8/1974